top of page

L' Étude MexWils recrute des patients en France et en Espagne


La start-up lyonnaise MexBrain travaille sur un nouveau dispositif médical pour la maladie de Wilson. Les centres de l'étude clinique MexWils sont ouverts et prêts à accueillir des patients en France comme en Espagne.


Le dispositif étudié est appelé MEX-CD1. Il s’agit d’une grosse molécule capable de capter des ions métalliques dont le cuivre. Celle-ci est placée dans un système de dialyse pour capter le cuivre libre présent dans le sang.


L'hypothèse de l'étude est que, par sa capacité à capturer les ions cuivre, le MEX-CD1 permet de retirer de grandes quantités de cuivre libre sans effets secondaires attendus. Ceci devrait donc permettre un retour à des niveaux de cuivre normaux plus rapidement et ainsi d’éviter les dommages aux organes.


Ce dispositif est expérimental, ce qui signifie que son utilisation est autorisée à des fins de recherche uniquement.


Bien que ce dispositif soit expérimental, il s’appuie sur la dialyse, une technique d’épuration du sang très bien connue et maîtrisée et utilisée par plus de 80000 personnes plusieurs fois par semaine rien qu’en France. Avant de pouvoir être utilisé lors de cet essai clinique, le MEX-CD1 a subi de nombreux tests permettant de prouver la sécurité du dispositif. Lors du traitement, les patients continueront leur traitement actuel.


Caroline ROATTA, présidente de l'ABP Wilson, a participé à la relecture de la documentation sur l'étude MexWils. Celle-ci est mise à disposition des malades interessés sur ce lien : https://mexbrain.com/etude-mexwils/

Si vous êtes malade et vous souhaitez participer, parlez-en à votre médecin du CRMR Wilson.
bottom of page